L'ESCRIME

Généralités

L'escrime comporte trois armes :

 le fleuret, l'épée et le sabre.

Notre club pratique l'épée.

L' Epée est une arme d'estoc très ludique, les touches sur l'adversaire s'effectuent avec la pointe de la lame uniquement. Tout le corps de l'adversaire est considéré comme surface valable. Les touches peuvent être simultanées, à l'inverse du fleuret et du sabre qui comportent des priorités. Au fleuret, on touchera avec la pointe de l'arme, comme à l'épée, alors qu'au sabre, le tranchant ainsi que la pointe de la lame peuvent être utilisés.

Voici les zones de touches selon les armes :

Surface Valable à l'épée
Surface Valable à l'épée
Surface valable au sabre
Surface valable au sabre
Surface valable au fleuret
Surface valable au fleuret

Les assauts se déroulent en 15 touches, sur des matchs de neuf minutes, décomposés en tiers temps de trois minutes, séparés de pauses d'une minute. Le match est gagné lorsqu'un des tireurs atteint les 15 touches ou a le plus grand nombre de touches à l'issue du temps réglementaire.

En cas d'égalité, une priorité est déterminée par tirage au sort, obligeant le tireur non-désigné à toucher son adversaire dans un temps imparti d'une minute. En l'absence de touche d'un côté comme de l'autre à la fin de la minute, le tireur ayant remporté la priorité gagne le match. En cas de touche, le tireur ayant touché remporte l'assaut.


Entraînements

Les Fondamentaux :

Les fondamentaux sont des exercices techniques de base permettant au tireur d'acquérir la position, les déplacements ainsi que la distance sur la piste.

Marcher / fente, allongement du bras, retraite ......

Ce sont des exercices répétitifs afin de créer des automatismes chez le tireur lui permettant de mettre toute son attention sur la maîtrise de son arme, et le jeu de son adversaire

La leçon collective :

La leçon collective est essentiellement basée sur des excercices avec l'arme, en binôme, en vue de travailler la technique.

Précision, prise de fer, battement sont donc ainsi pratiqués afin de donner au tireur une diversité technique de jeu.

La leçon individuelle :

Elle permet au maître d'armes de faire travailler directement l'élève et de lui corriger les défauts, aussi bien dans le placement que dans l'exécution d'une phase d'armes.

La leçon individuelle est le meilleur moyen de progresser.